Message du 30 Avril 2010

Dieu soit avec vous

Occasionnellement, nous pouvons apprendre beaucoup de choses tout simplement en examinant des définitions de mots et étymologies.
Considérons, par exemple, le mot commun de la séparation, au revoir. Il provient d'une expression utilisée au 16ème siècle, une contraction de "Dieu soit avec vous." Vu sous cet angle, au revoir prend un sens plus sublime que nous avons en général d'application aujourd'hui.
Le même sens est véhiculé dans d'autres expressions de la séparation ou d'adieu dans d'autres langues.

Par exemple, adieu, un mot d'origine française, signifie littéralement «Dieu», une forme abrégée d'un Dieu (vous) félicitant, qui signifie «Je tiens à féliciter (vous) à Dieu." L'équivalent espagnol de l'adieu est adios, en portugais adeus et en italien addio. Le plus formelle expression espagnole Vaya Con Dios a un sens similaire, littéralement «aller avec Dieu," comparable à la Godspeed anglais.
La tradition en partant de féliciter quelqu'un de s'occuper de Dieu et de maintien est enracinée dans les Écritures, bien sûr. En fait, adieu se trouve dans la traduction anglaise du Livre de Mormon, Jacob 7:27. Étant donné le ton de paroles de Jacob à la fin de son dossier, il me semble qu'il voulait terminer avec une expression en félicitant le lecteur à Dieu, une expression qui pouvait très bien se traduire par «adieu».

Quand Dieu parle à Moïse depuis le buisson ardent et lui dit d'être l'instrument de la délivrance pour les enfants d'Israël, Moïse a exprimé son sentiment d'inadéquation. Le Seigneur lui a promis, "Certainement, je serai avec toi", qui doit avoir transmis une grande assurance à Moïse, car elle aurait sûrement le Livre de Mormon prophète Alma qui, comme Moïse, a conduit son peuple de l'esclavage (voir Mosiah 24: 17).
Plus tard, le Seigneur a donné la même promesse au successeur de Moïse, Josué, qui a dit: «Comme je l'ai été avec Moïse, je serai avec toi: je ne te ferai pas échouer, ne t'abandonnerai point.
"Sois fort et très courageux, veille à respecter toutes les lois de Moïse, mon serviteur a donné: ne pas détourner de vers la droite ou vers la gauche, afin que tu récoltes le succès partout où tu vas» (Josué 1:5 , 7)

Ainsi doté de la présence constante et puissante de Dieu, Josué a réussi à inspirer la loyauté des Israélites qui se sont engagés, «Tout ce que tu nous as ordonné, nous le ferons, et partout où tu nous envoies, nous irons.
"Selon ce que nous avons entendu de Moïse en toutes choses, alors nous obéirons à toi: que le Seigneur ton Dieu soit avec toi, comme il l'a été avec Moïse" (Josué 1:16-17).
La force, la prospérité et le succès qui viennent quand on a la compagnie de Dieu était une vérité bien comprise par le Président Brigham Young, en contrepartie des derniers jours de Moïse et de Josué

Le Seigneur m'a béni ", a déclaré le président des jeunes à une occasion." Il m'a toujours béni; à partir du moment où j'ai commencé à mettre en place de Sion, j'ai été extrêmement heureux. Je pourrais raconter les circonstances à caractère si extraordinaire à l'égard de la providence de Dieu pour moi, que mes frères et sœurs disent dans leur cœur: «Je peux difficilement donner foi en ceci" » (Enseignements des présidents de l'Église: Brigham Young, p. 115).

Une étude des rapports de Dieu avec Son peuple de l'alliance ancienne montre que leurs problèmes étaient souvent endigués à leur origine en oubliant ou en négligeant de reconnaître la promesse de Dieu d'être avec eux et de leurs dirigeants. Nonobstant ils avaient été témoins de grands miracles assistant à leur délivrance de la servitude - être épargnés par la peste qui a tué les premiers-nés de l'Égypte, fuyant les hôtes de Pharaon, la séparation de la mer Rouge, la disposition divine de l'eau et de nourriture dans le désert - les Israélites ont murmuré et ont été désobéissants. En dépit de la présence continuelle de Dieu visible dans une nuée le jour et une colonne de feu pendant la nuit, ils ont accusé Moïse de les conduire dans le désert pour mourir de soif et de faim. À un moment donné, ils ont même envie pour les pots «chair» de l'Egypte, l'indicatif du comportement indulgent et lascif dans le pays de leur captivité.

On est disposé à s'écrier: «Qu'est-ce qu'un peuple au cou roide! Pourtant, sommes-nous pas dans une certaine mesure enclins à négliger même quand on oublie les bienfaits et les expériences spirituelles qui nous ont assisté dans le passé, succomber au désespoir et se livrent à murmurer que nous rencontrons les ennuis quotidiens, et les vicissitudes de la vie? Les Saints des Derniers Jours sont le peuple de l'alliance d'aujourd'hui, la semence d'Abraham à travers lequel, comme promis, toutes les nations ou les familles de la terre doivent être bénis (voir Genèse 12:03; 28:14).
Avec une telle bénédiction de poids et de la responsabilité, sans doute nous pourrions nous attendre au Seigneur pour être avec nous, individuellement et collectivement que nous l'invoquons sans cesse, et que nous nous tournons pas vers la droite ou la gauche dans notre dévouement aux commandements de Dieu et les principes de la justice.
Un hymne aimé des Saints des Derniers Jours, qui est souvent chanté par le Choeur du Tabernacle Mormon à la fin de ses émissions et de concerts, donne à ces mots de réconfort:
"Dieu soit avec toi jusqu'au revoir par ses conseils guide, vous défend, vous vous couchez dans sa douce sécurité. Dieu soit avec toi jusqu'au revoir» (Cantiques, n ° 152).

Puisse ce sentiment à jamais nous assister à mesure que nous avançons dans le courage et la force du Seigneur.

(Publié par LDS Church News – Traduit par Pat)


-----------------------------------------------------------------------
Le jeûne réduit le risque de maladie coronarienne
Troisième article d'une série en trois parties intitulée « Pourquoi les mormons vivent plus longtemps? »

Des recherches scientifiques prouvent qu'un jeûne mensuel Mormon – se passer de nourriture et d'eau pendant une période de 24 heures - réduit le risque de maladie coronarienne.

Benjamin D. Horne, un médecin qui dirige l'épidémiologie cardiovasculaire et génétique à Intermountain Medical Center de Salt Lake City, a présenté les résultats de ses recherches à l'American Heart Association Scientific Sessions au cours d'une conférence en novembre 2007 en Floride.

L'étude est le résultat d'une collaboration entre de nombreux spécialistes cardiaques a l'ouest des Etats-Unis. Elle a cherché à expliquer pourquoi les recherches des années 1970 ont révélé que les Mormons ont généralement un taux plus faible de maladies cardiaques par rapport à la moyenne nationale des États-Unis. Horne a voulu vérifier que le taux de décès dû aux maladie cardiaques chez les Mormons est en effet inférieur, et découvrir ensuite ce qui a causé cette baisse.

Horne a déclaré que se passer de nourriture ou d'eau pendant une période de 24 heures « peut permettre à l'organisme de se reposer et au métabolisme de se réinitialiser, augmentant donc la sensibilité du corps au glucose et à l'insuline. Toutefois, Horne a déclaré que les « découvertes persuasives » sur le jeûne Mormon n'entre pas en cause si on saute simplement des repas au hasard.

Les membres de l'Église sont encouragés à jeûner pendant deux repas consécutifs, s'abstenant de manger et de boire, généralement le premier dimanche de chaque mois. L'argent qui aurait été utilisé pour l'achat de ces repas est offert pour aider les pauvres - une pratique dénommée l'offrande de jeûne.

Par l'analyse statistique, l'étude a examiné la façon dont le jeûne a été séparé d'autres facteurs qui influencent la santé tels que l'activité physique, le tabagisme, le statut socio-économique et fréquence de la l'attendance à l'églises. Les questions posées aux patients étaient formulées comme suit: «Vous abstenez-vous régulièrement de nourriture et de boisson (par exemple, jeûner) pendant une longue période de temps? »

Horne a fait observer que «la vaste majorité des patients qui ont déclaré le jeûne régulièrement étaient membres de la foi LDS et, par conséquent, leur définition du jeûne de 24 heures serait essentiellement ce qui est représenté dans les résultats de l'étude. »

L'étude a montré une diminution de 40% du risque de maladie cardiaque grâce au jeûne.

L'équipe de Horne étudie à présent comment le jeûne affecte la santé du métabolisme. La recherche pourrait mener à trouver d'autres méthodes, en plus du jeûne, pour prévenir les maladies mortelles cardio-vasculaires. Les résultats préliminaires devraient être disponibles au public en 2011.

(Publié par MormonTimes – Traduit par Ambre)



Message du 29 Avril 2010

Une leçon de la part des premiers saints à conserver les ressources

Ira Hinckley travaillait sur son terrain à Coalville, en Utah, le 17 avril 1867, quand une lettre arriva pour lui de la part de Brigham Young.
Le prophète lui demandait de faire ses valises, quitter sa famille et voyager à Cove Creek, à une journée de voyage au sud de Fillmore et à une journée de voyage au nord de Beaver, en Utah, pour superviser la construction d’un fort.
Hinckley réunit les provisions nécessaires, et cinq jours plus tard il se dirigeait vers le sud. Sa femme restait là pour s’occuper de leur terrain et organiser et superviser la migration familiale qui s’ensuivrait.

L’obéissance et le sacrifice n’étaient pas nouveaux pour les Hinckley. Les premiers saints avaient clairement compris les principes détaillés dans le livre de mormon, particulièrement capables de se rapporter à ce qui était peut-être leur premier hymne, basé sur la déclaration puissante de Néphi, « J’irai et je ferai la chose que le Seigneur a commandée, car je sais que le Seigneur ne donne pas de commandements aux enfants des hommes sans leur préparer la voie pour qu’ils puissent accomplir ce qu’il leur commande. »

Remarquez qu’il n’y a aucune promesse dans les mots de Néphi nous disant que ce serait facile, seulement que, avec de la foi et des efforts , ce que le Seigneur nous commande peut être accompli.
Ira Hinckley faisait partie de la migration de Nauvoo quand les Saints ont été forcés de quitter leur maison et d’aller vers les plaines.
Avec d’autres saints lui et sa famille sont arrivés à Winter Quarters, dans le Nebraska et, en tant que pionniers, ont bravé le terrain affreux, les climats rebutants et les menaces d’Indiens usant de violence pour qu’ils rentrent et s’installent dans le bassin de l’Utah.

Une fois là-bas les défis continuèrent comme ils faisaient face à des menaces continuelles contre leurs vies à cause de la géographie et du climat, la violence des Indiens, et du gouvernement Américain. Mais ils ont persévéré et persisté.

Bien que le sacrifice des premiers saints est bien connu, ce qui n’est pas souvent pris en compte sont les habitudes qui les ont aidées à réussir.
Dans ce texte nous trouvons un message précieux pour les saints d’aujourd’hui lorsque les périodes économiques difficiles nécessitent souvent une gestion plus soignée des ressources.

Cove Fort représente un court voyage en voiture sur l’autoroute approximativement trois heures de Salt Lake City au sud.
Après un petit film à propos de Cove Fort dans un petit centre de visiteurs, un des missionnaires présent nous a accompagné jusqu’au fort lui-même pour une visite guidée. Le fort est fait de roches volcaniques noires et de calcaire foncé provenant d’une carrière proche, les murs mesurent 31 mètres de long et 5,50 mètres de haut, avec 12 pièces à l’intérieur longeant les murs. Aux extrémités à l’est et à l’ouest se dressent des portes massives, et de grandes meurtrières, ou ouvertures, pour de petites armes à feu.

Le fort était une petite gare pour les voyageurs, un endroit où ils pouvaient trouver la chambre et le couvert, des repas préparés. Avec tant de gens venant et s’en allant, il y avait un besoin critique d’une gestion soignée des ressources.

Notre guide missionnaire nous l’a démontré en nous montrant divers objets dans une des salles. Premièrement le matelas, fait de toile, une solide, forte étoffe de coton tissé, remplie avec de la paille ou des cosses de maïs. Quand le matelas commençait à s’user la toile était décousue, coupée en morceaux, et servait à fabriquer des pantalons.
Quand les pantalons étaient usés ils étaient coupés en fines bandes, transformées en balles, posés sur un métier à tisser et transformés en tapis de sol. Quand les tapis étaient usés ils étaient brûlés, et on extrayait de la lessive des cendres pour en faire du savon.

Wow! J’étais interloqué et je restais à réfléchir non seulement comment je gérais parcimonieusement les ressources à ma disposition mais également si je gérais soigneusement ce qui m’était donné par le Seigneur pour accomplir les taches que le Seigneur voudrait me voir faire.

Le sacrifice des premiers saints est indicatif à la fois du soin continu et de la rigoureuse abnégation qu’ils pratiquaient afin d’établir le royaume de Dieu. Il est intéressant de contempler l’étendue des opportunités pour le service missionnaire, l’implication civique, le don humanitaire et charitable, si nous, en tant que saints d’aujourd’hui, gérerions avec plus de soin nos ressources.

Il y a beaucoup de façons d’établir le royaume de Dieu. Celle que nous négligeons souvent, mais d’une valeur croissante de nos jours, c’est de gérer avec précaution nos ressources afin que nous puissions vivre à la fois selon nos moyens et avoir de plus grandes opportunités pour établir le royaume.

(Publié par Mormontimes – Traduit par Delphine)

------------------------------------------------------------------------

Une pensée des écritures

« Voici, Je le dis, y en a-t-il un parmi vous qui n’est pas dépouillé de l’envie? Je vous dis qu’un tel homme n’est pas préparé ; et je voudrais qu’il se prépare rapidement, car l’heure est proche, et il ne sait pas quand le moment viendra ; car un tel homme n’est pas tenu pour innocent. »

"Le monde dans lequel nous vivons profiterait énormément si les hommes et des femmes exerceraient partout l'amour pur de Christ, qui est gentil, doux et modeste," a dit le Président Howard W. Hunter pendant la conférence générale d'Avril 1992.


"Il est sans envie ou fierté. Il est désintéressé parce qu'il ne cherche rien en retour. Il n'approuve pas le mal ou en sera malade, ni ne se réjouit de l'iniquité; il n'a aucune place pour la bigoterie, la haine ou la violence. Il refuse de pardonner la raillerie, la grossièreté, l'abus ou l'ostracisme. Il encourage les divers peuples à vivre ensemble dans l'amour Chrétien indépendamment de la croyance religieuse, la race, la nationalité, la position financière, l'éducation ou la culture."

(Publié par LDS Church News – Traduit par Eliane)

-------------------------------------------------------------------------
Nouvelles de l'Eglise dans le Monde

Le site Web parrainé par l'Église relie des jeunes du monde entier

Un nouveau site Web pour les jeunes du monde entier a été mis en place le 9 janvier 2010 par l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Sur www.youth.lds.org, les adolescents peuvent lire des expériences personnelles, regarder des photos et des vidéos et entrer en contact avec d'autres jeunes. Le site relie des jeunes du monde entier (grâce à l'Évangile). Il a pour but d'inspirer et d'aider les jeunes dans leurs occupations de la vie quotidienne. ......


(Publié par le site officiel de l'Eglise - Suisse)

-----------------------------------------------------------------------
Actions humanitaires de l'Eglise

Les Jeunes ambassadeurs de BYU fêtent quarante ans de chants et de danse

En 1970, Janie Thompson fondait « les Ambassadeurs de BYU », troupe de chanteurs et de danseurs pleins d'énergie composée d'étudiants de l'université Brigham Young, pour représenter les États-Unis à l'Expo'70, l'exposition universelle qui s'est tenue à Osaka, au Japon, cette année-là . Aujourd'hui rebaptisée « les Jeunes ambassadeurs de BYU », la troupe fête cette année quarante ans de chants et de danse qui ont touché beaucoup de gens du monde entier. .....

Article au complet

(Publié par le site officiel de l'Eglise - Suisse)


Message du 27 Avril 2010

Plus que ce que nous pouvons supporter ?

Cela est arrivé à nouveau aujourd’hui à l’église. On aurait dit que c’était le thème de la réunion de témoignage. En effet, 3 personnes se sont levées spontanément, et ont évoqué, tour à tour, le sujet selon lequel le Seigneur ne permettrait pas que nous subissions une situation au-delà de ce que nous somme s capable de supporter.


Cela na pas pris longtemps avant que je ne pense à plusieurs personnes qui se sont trouvées complètement dépassées, et devaient faire face à bien plus que ce qu’elles pouvaient affronter. Plusieurs d’entre elles étaient présentes dans la salle. J’ai ensuite pensé au tremblement de terre qui a eu lieu en Haïti, ainsi que ceux qui meurent de faim dans le monde, les trafics si communs dans tant d’endroits, ceux qui tentent de se suicider, ainsi que ceux de leur voisinage, communauté, famille, qui doivent faire face à la maltraitance, la dépression, les tragédies personnelles, ou simplement la quotidien.

Il est évident que ces personnes en ont plus qu’ils ne peuvent supporter. Il arrive en effets qu’il y a des moments dans notre vie où nos sommes face à plus que ce que nous sommes capables de supporter. A l’évidence, le principe ou la référence scripturale à laquelle il était fait référence contenait plus, qui avait été occulté.
C’est ainsi qu’à la fin des réunions, je suis rentré avec la ferme intention de dénicher la source de ce principe.

On peut lire dans Alma 13 :28, « mais que vous vous humiliiez devant le Seigneur, et invoquiez son saint nom, et veilliez et priiez continuellement, afin de ne pas être tentés au-delà de ce que vous pouvez supporter…».
L’écriture suivante fût 1 Néphi 15 :24 : « Et je leur dis que c'était la parole de Dieu; et quiconque prêtait l'oreille à la parole de Dieu et s'y tenait fermement ne périrait jamais; et les tentations et les traits enflammés de l'adversaire ne pourraient pas non plus avoir le dessus sur lui au point de l'aveugler pour l'entraîner vers la destruction ».

Je lû d’autres écritures qui contenaient le même message, établissent simplement qui si nous somme suffisamment humble et obéissant, gardant un œil tourné vers la gloire de Dieu, alors nous ne seront pas tentés au-delà de ce que nous pouvons supporter, ni ne serions détruits. Dans chaque situation, cela reposait sur l’obéissance, l’humilité, l’esprit de prière, ou la confiance.
Cela devenait plus clair à mes yeux. Le fait de dire que le Seigneur ne donnerait pas de problèmes que nous ne somme pas capable d’affronter, nous laisserait découragé. En effet, cela voudrait dire que nous nous n’avons pas la force, le pouvoir, le courage ou les compétences pour faire face à toutes les tentations et toutes les difficultés. Si quelqu’un n’entend que cela, il y a de fortes raisons qu’il se sente sans importance.

J’enseignai au centre de formation des missionnaires il y a quelques années. J’étais une instructrice du matin, et je rendais visite le soir, au cours de leur étude personnelle. Je savais qu’ils allaient se coucher après près de 9h ou 10h d’étude, alors je leur apportais des gadgets pour le soir.
Lors d’une de ces soirées, un des missionnaires me pris à part, il était en larmes, épuisé, au bout du rouleau. Il m’avait dit : « sœur Thomas, je ne peux plus continuer. Je suis fatigué, épuisé, et je veux juste aller me reposer. Il lui restait pourtant encore une heure d’étude à faire ». Je lui ai répondu qu’il avait raison, qu’il ne pouvait pas aller plus loin. Je lui ai alors expliqué que si nous nous arrêtions d’étudier dès que la fatigue se faisait sentir, ou nous réveillons le matin que lorsque nous nous sentons complètement reposé, ou bien encore appelions chez nous à chaque fois que le mal du pays se faisait sentir, etc., alors, nous ne nous tournerions jamais vers le Seigneur, et ne gouterions pas à sa force. Nous n’aurions pas besoin de lui, nous ne verrions pas sa sublimité, ni son pouvoir dans notre vie.

Ces moments, au cours desquels nous pouvons sentir le pouvoir de Dieu, ont une valeur infinie. Il est vrai que nous ne seront pas tentés au-delà de ce que nous pouvons supporter, mais quand et uniquement quand nous faisons preuve d’humilité, d’obéissance et que nous avons le désir de prier toujours, car c’est alors que nous sommes éligibles pour recevoir le pouvoir de Dieu.
Ceux qui ont dans leur vie des « passages difficiles » peuvent se sentir facilement débordés. Je pense au père ou à la mère seule qui tente de faire face, à ceux dont la santé est fragile et très limitative, à ceux qui doivent faire face à un passé lourd, ou un présent difficile. Dans chacun de ces cas, ainsi que dans toutes les tentations et les épreuves, nous pouvons sortir vainqueur, grâce au pouvoir du Seigneur.

Alors, quand nous faisons face à une situation plus dure que ce que nous pouvons supporter, c’est une occasion particulière de se tourner vers le Seigneur, en humilité et en obéissance, et de goûter à son pouvoir, et ce qu’il peut accomplir dans notre vie.

(Publié par MormonTimes – Traduit par Cédric)


-----------------------------------------------------------------------
Président Monson s'adresse aux diplômés de l'Université de l'Etat de WEBER

Président Thomas S. Monson, président de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers Jours, s'est adressé aux diplômés ainsi qu'à leurs amis et familles, en cette matinée de remise des diplômes sur le campus de l'université d'Etat WEBER.
Président Monson encourage les étudiants à rechercher "une vie bien remplie".

A l'intérieur du Centre Dee Events, Président Monson a fait part aux 2314 diplômés de "leur devoir de construire un monde meilleur".
"L'obtention d'un diplôme n'est pas la conclusion d'une réussite, mais simplement, le fait de finir un chapître pour en ouvrir un autre"
a t-il dit en substance à la 135ème cérémonie de la remise des diplômes de l'école.

De Vince Lombardi à Carl Sandburg, en passant par Ralph Waldo Emerson, Président Monson a extrait tout un réservoir de pensées diverses pour encourager les diplomés alors "qu'ils quittaient le campus d'Ogden pour s'en aller dans le monde".

Président Monson leur a déclaré , qu'une disposition d'esprit personnelle, croire à ses propres talents et avoir le courage de face aux défis, étaient l'ABC d'une "vie bien remplie".
"Vous gagnerez de la force, du courage et de de la confiance à chaque expérience que vous ferez, en faisant une pause pour regarder la peur en face" a t-il dit en citant Eleanor Roosevelt : "Le danger repose dans le refus de faire face à la peur".

Président Monson sert en tant que 16ème président de l'Eglise depuis 2008.

(Publié par LDS Newsroom – Traduit par Angélique)

--------------------------------------------------------------------
Actions humanitaires de l'Eglise - Des témoignages toujours intacts

Leur vie a changé mais les membres ne se sont jamais laissé abattre pendant la reconstruction.

Article au complet

(Publié par le site officiel de L'Eglise -Suisse)

--------------------------------------------------------------------
Nouvelles de l'Eglise dans le Monde - Une championne de boxe devient missionnaire

Sofie Møholt, vingt-deux ans, qui, il y a peu de temps encore, boxait sur un ring, parcourt maintenant les rues de Trondheim, en Norvège, et y fait connaître le joyeux message de l'Évangile de Jésus-Christ.

Article au complet

(Publié par le site officiel de L'Eglise -Suisse)

Message du 26 Avril 2010

Faisons de nos épreuves, des tremplins

Il y a peu de temps, j’ai vu un film qui faisait référence à la mort tragique du personnage féminin. Puis les mots « 4 ans plus tard » sont apparus sur l’écran, et l’on retrouvait l’homme, retournant à la routine de sa vie.
Je savais que les producteurs n’avaient pas le temps ou l’intention de montrer toute la peine et l’angoisse de cet homme qui devait affronter les conséquences de la mort de sa femme. Comme celui qui vit une vie inattendue, je voulais en savoir plus sur ces « quatre ans », je voulais voir comment il avait pris en main sa vie, jour après jour, les sentiments de son cœur, les facultés d’adaptation qu’il utilisait, etc…

Ma comédie musicale préférée est « Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat » j’aime lorsque Joseph se dresse au dessus de circonstances difficiles et obtient une juste récompense. Les chansons et la musique ajoutent à la joie d’un tel moment. Cette pièce me fait rire et sourire et à la fin, je suis heureux que Joseph « triomphe ». Cependant, la réalité était que Joseph se trouvait en prison pour 12 ans et non pour 15 minutes.
Avant son emprisonnement, Joseph avait subi le tourment d’être rejeté par ses frères, perdant sa mère, séparé de son père, vendu comme esclave et faussement accusé.
Parfois, je souhaite que la pièce en montre davantage sur les privations de son éducation à cause de frères jaloux, le long séjour en Egypte, et le temps qu’il passa en prison, fondamentalement les « épreuves de sa foi », je pense que nous apprécierions beaucoup plus le final triomphant, si nous connaissions ce qu’il a subi.
Heureusement ou malheureusement – cela dépend de la manière dont nous voyons cela – comme un film ou une pièce, nous ne sommes pas capables d’avancer rapidement à travers les durs moments de nos vies. Ils sont réels et pour beaucoup d’entre nous, très longs.

Mes moments favoris dans les jeux Olympiques les plus récents, sont les histoires ou les drames derrière les Olympiades. J’avais du mal à croire combien parmi ces athlètes, qui étaient en bonne position aux Jeux olympiques de 2002, subirent des échecs puis ils revinrent aux JO de 2006 et échouèrent encore et sont finalement allés jusqu’aux jeux de 2010. Il y en eut également beaucoup qui vinrent aux Jeux de 2010 en espérant une médaille, et n’eurent que du désappointement, mais vous pouvez être sûrs que beaucoup d’entre eux reviendront plus forts et meilleurs en 2014.

Il y a beaucoup d’histoires tragiques personnelles qui peuvent être rapportées. Peut être la plus mémorable des derniers Jeux Olympiques, est celle de la patineuse canadienne Joannie Rochette, qui a perdu sa mère, d’une manière soudaine et inexplicable, deux jours avant sa première performance. De la voir repartir avec une médaille était encore plus émouvant, car nous savions par quoi elle était passée.
Je me souviendrai toujours de cette phrase d’introduction de l’émission « Wide World of Sports » (NDT Le grand Monde du Sport) que j’entendais enfant, et qui disait « Le frisson de la victoire et l’agonie de la défaite ». Si je pouvais changer cela, je dirais : « le frisson de la victoire à cause de l’agonie de la défaite » Il y a quelque chose d’extraordinaire qui se passe, lorsque l’on surmonte la défaite, l’émotion est d’autant plus douce.

Elder Richard G. Scott a dit : « Les difficultés que vous rencontrez …… sont des évènements de la vie. Il n’est pas prévu qu’ils soient la substance de la vie…. Gardez les difficultés confinées à leur juste place … faites en des tremplins qui mènent à un développement et à un épanouissement personnels.
Dans le succès des athlètes, aussi bien que pour l’homme qui perd son épouse, que pour Joseph d’Egypte, ou dans les histoires que les gens nous racontent, nous apprenons qu’ils ont utilisé leur épreuve, leur tragédie ou leur échec, pour se motiver, prendre courage et renforcer leur résolution.

Ils ont appris à prendre un chemin qui ne permettra pas aux épreuves de les détruire. Ils les confinent et les utilisent comme tremplin pour leur croissance future. Chaque jour, cette opportunité nous est donnée. Nous subissons des échecs dans l’éducation de nos enfants, dans nos relations, dans nos humeurs, dans les opportunités à notre travail, dans notre santé et dans notre vie spirituelle. Lorsque ces défis auxquels nous faisons face sont utilisés comme tremplin, et non pas comme l’intégralité de nos vies, nous sommes capables d’aller plus loin et de faire l’expérience de la vraie joie.

(Publié par MormonTimes – Traduit par Claudie)


----------------------------------------------------------------------
Comprendre la force que l’amour du Christ nous donne

Comprendre qui nous sommes et que le Christ nous aime nous donne le pouvoir de faire le bien et de travailler à devenir parfait, a dit un orateur à la conférence annuelle de BYU qui s’est tenue le 27 Mars dans le bâtiment de Joseph Smith.

Daniel L. Belnap, professeur assistant de BYU qui est licencié en relations internationales et détient un Master de BYU en études des peuples anciens de l’Est ainsi qu’un doctorat de sémantique de l’Ouest de l’université de Chicago, dit que nous pouvons être libérés et encouragés si nous réalisons l’amour du Christ pour nous personnellement.

Belnap a raconté l’histoire d’une femme qu’il a enseigné en mission avec son compagnon, qui pensait qu’elle était une abomination, quelqu’un que le Christ regrettait d’avoir créé.
« Barbara » vivait dans une maison sombre et se cachait du monde la plupart du temps. A cause de plusieurs événements horribles et traumatisants qu’elle avait vécus dans son enfance, elle croyait réellement qu’elle n’avait pas sa place sur Terre ou dans le royaume de Dieu.
Avec son compagnon, ils lui ont enseigné l’Evangile qu’elle a accepté mais ils n’ont pu la convaincre de prendre l’engagement de prier pour savoir si cela était vrai.
Elle est même venue à des réunions de l’Eglise, et a trouvé la reconnaissance, l’amour, mais disparaissait après un peu de temps, partie dans les champs à côté.

Elle souffrait d’un trouble bipolaire qui la protégeait de ses souvenirs troublants, mais l’empêchait de trouver une voie et d’avancer, dit frère Belnap.
Avec son compagnon, deux jeunes hommes sensibles de 20 ans, ils ont insisté plus qu’il n’était prudent, mais ont été guidés par l’Esprit dans leurs efforts.
Finalement, Barbara décida de prier pour trouver la vérité et bien qu’il lui fallut une nuit entière pour rassembler son courage, elle réussit enfin.
En se relevant après sa prière, elle se regarda dans un miroir, et sentit l’Esprit lui dire : « Barbara, tu es ma fille. »

Bien que la réponse qu’elle reçut ne résolut pas tous ses problèmes, et qu’elle a encore quelques absences aujourd’hui, la connaissance que Dieu la reconnaissait et l’aimait comme si elle lui appartenait lui a donné le courage d’avancer, d’être baptisée et de servir.
Belnap nous dit que ces simples mots ont fait toute la différence pour Barbara, et de la même façon, savoir qui nous sommes peut faire une différence dans notre vie.

Les personnes peuvent chercher plus loin et creuser plus profondément quand ils savent véritablement qu’ils ont de la valeur, dit-il .

(Publié par MormonTimes – Traduit par Marie-Catherine)

----------------------------------------------------------------------
Le chœur du tabernacle Mormon – « C’est le Christ » Vidéo


Message du 23 Avril 2010

Des études de l'Université de Californie Los Angeles (UCLA) prouvent que les Mormons vivent plus longtemps
Seconde partie d'une série de trois.

Les hommes mormons vivent dix ans de plus que les autres hommes américains.
Les femmes mormones vivent cinq ans de plus que les autres femmes américaines.

Ce sont des résultats parmi d'autres, de 25 ans d'études sur les habitudes de santé et de longévité du style de vie des Mormons, obtenus par des professeurs non-mormons de l'UCLA, James E. Enstrom et Lester Breslow, qui ont résumé leurs recherches avec cette conclusion : "plusieurs caractéristiques des habitudes de vie saines des Mormons sont associées à une réduction conséquente du taux de décès et de l'accroissement de l'espérance de vie".

Cette étude, menée de 1980 à 2004, donne des informations provenant des réponses de 9800 couples mormons fidèles à un questionnaire et conclue que les Mormons pratiquants de la Californie ont le taux de décès le plus bas et la plus longue espérance de vie jamais enregistrés chez un groupe de personnes bien défini. Les auteurs concluent, que ces résultats suggèrent un modèle pour augmenter la prévention des maladies parmi la population en général.

Les Mormons vivent selon un code de santé, appelé "Parole de Sagesse". Ils s'abstiennent de consommer de l'alcool, du tabac, du thé et du café parce-que leur corps est le temple de l'esprit (1Cor. 3:16-17).

L'étude révèle que les hommes mormons ont une espérance de vie de 84,1 ans, soit 9,6 ans de plus que les hommes blancs américains.
Les femmes mormones ont une espérance de vie de 86,1 ans, soit 5,6 ans de plus que les femmes blanches américaines.
Dans une interview téléphonique, James Enstrom a dit que la différence en moins qui apparaît dans la comparaison hommes/femmes, s'explique par le fait, qu'en régle générale, les femmes vivent nettement plus longtemps parce-que leur vie et leurs occupations comportent moins de facteurs de risques.

Il y a un autre fait extraordinairement significatif qui ressort de l'étude : plus les Mormons suivent strictement et régulièrement les élèments de leurs régles de vie, plus ils vivent longtemps.
D'autres résultats intéressants de l'étude sont les suivants :

- Les hommes SDJ pratiquants, religieusement actifs, tels les Grands-Prêtres, ont, sur une durée de vie moyenne, 40% moins de chance de mourir que les hommes blancs américains.
- les femmes mormones actives, ont, sur une durée de vie moyenne, 27 % moins de chance de mourir que les femmes blanches américaines.
- les hommes mormons qui n'ont jamais fumé, sont allés à l'Eglise au moins chaque semaine, ayant reçu au moins 12 ans d'instruction et qui sont mariés ont, sur une durée de vie moyenne, 50 % moins de chance de mourir que les non-mormons du pays.
- les femmes mormones faisant la même chose, ont, sur une durée de vie moyenne, 34 % moins de chance de mourir que les non-mormones du pays. Dans l'étude, ces personnes sont appelées "groupes mormons optimaux".
- les probabilités de décès sont inférieures de 52 % chez les hommes mormons et de 40 % chez les femmes mormones qui vivent régulièrement la Parole de Sagesse. Ces probabilités sont basées sur le calcul de l'indice de la masse grasse du corps.
- si vous ajoutez une activité physique régulière et sept à huit heures de sommeil par nuit, la probabilité de décès est de 56 % inférieure pour les hommes mormons et de 43 % inférieure pour les femmes mormones que leur homologues non-mormons.


Les résultats de l'étude des professeurs Enstrom et Breslow, ont été publiés dans "Preventive Medecine" en 2008. Depuis cette étude, James Enstrom n'a rien vu qui a contredit ses conclusions.
Il a dit : "les Mormons actifs californiens vivent selon un modèle de santé préconisé par leur religion qui met l'accent sur une vie de famille solide, l'instruction et l'abstinence de tabac et d'alcool".

Le faible taux de mortalité enregistré est en accord avec des études précédentes démontrant de faibles taux de cancer chez les Mormons.

(Publié par MormonTimes – Traduit par Angélique)



-------------------------------------------------------------------
Les dates de consécration et de portes ouvertes ont été annoncées pour le Temple de Kiev en Ukraine

La Première Présidence de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours a annoncé les dates des journées portes ouvertes et de la consécration du Temple presque terminé de Kiev en Ukraine.
Le public sera invité à visiter le Temple Kyiv Ukraine au cours de journées portes ouvertes qui se dérouleront du samedi 7 août 2010 jusqu’au samedi 21 août 2010 (sauf le dimanche). Le temple sera officiellement consacré le dimanche 29 août 2010. Un total de trois séances de dédicace aura lieu.


Le Temple de Kiev en Ukraine est le premier Temple de l'Église en Europe de l'Est et le 11e au total sur le continent européen. Il servira environ 31.000 membres de l'Eglise qui vivent dans 13 pays européens. D'autres temples européens de l'Eglise se trouvent à Berne, en Suisse (consacré en 1955), Londres, en Angleterre (1958); Freiberg, en Allemagne (1985), Stockholm, en Suède (1985); Francfort, en Allemagne (1987); Preston, en Angleterre (1998), Madrid, en Espagne (1999), La Haye, aux Pays-Bas (2002), Copenhague, au Danemark (2004) et Helsinki, en Finlande (2006). Un temple qui va être construit à Rome, en Italie, a été annoncé en Octobre 2008.

Les temples de l’Église diffèrent des chapelles où les membres se réunissent le dimanche pour le culte. Les temples sont « la Maison du Seigneur » où les enseignements du Christ sont réaffirmés grâce au mariage, au baptême et aux autres ordonnances qui unissent la famille pour l'éternité. Dans le temple, les membres en apprennent un peu plus sur le but de la vie et font des alliances pour suivre Jésus-Christ et servir leurs semblables.


(Publié par LDS Newsroom)
--------------------------------------------------------------------
Le Temple de Vancouver en Colombie Britannique, au Canada (Vidéo)







------------------------------------------------------------------
Merci pour vos messages d'encouragement....

Je suis très heureuse de lire tous vos messages c'est vraiment merveilleux à savoir l'amour que vous y mettez et la puissance de vos paroles. Je suis émue. Merci de tout coeur de votre soutient de la NOUVELLE-CALEDONIE, BRANCHE DE TONTOUTA


Message du 22 Avril 2010

Vécu de l'Histoire Familiale : «Aucune excuse»

J'aime aller dans les foyers en tant que consultante de l'histoire familiale pour travailler avec les membres de l'Église sur leur histoire personnelle et familiale. Cette possibilité me bénit et m'inspire. Je peux évaluer rapidement les besoins et répondre aux questions. Une bénédiction de mon appel, c'est quand je suis enseigné par ceux que je vais aider. J'aimerais partager l'expérience que j'ai vécue avec Marie Moore.


L'automne dernier, Marie m'a demandé de venir l'aider avec le programme "New FamilySearch", la dernière version du service Internet de l'Eglise pour faire la recherche de ses ancêtres et pour la préparation de la soumission de leurs noms pour les ordonnances du temple.
Auparavant, j'avais pu me rendre chez Marie et voir l'énorme travail qu'elle avait accompli avec son histoire familiale. Elle avait compilé de beaux livres, des images recueillies à partir d'Internet, avait voyagé pour faire des recherches et avait accompli un travail remarquable avec la collecte des informations sur son ordinateur. Je n'étais pas inquiet au sujet de son initiation à l'informatique, elle avait été complète.

La première fois que nous nous sommes rencontrés, j'ai été un peu frustré par mon manque de vision. Mais, après la prière que nous avons faite lors de mes visites suivantes, j'ai pu lui apprendre à utiliser le programme. L'objectif de Marie était de préparer les noms pour le temple. Périodiquement, elle me téléphonait et me demandait si je pouvais répondre aux questions qu'elle se posait. J'ai répondu à sa demande. J'ai été ravi de voir sa joie et ses progrès. Ensemble, nous avons préparé les 50 premiers noms pour l'œuvre du temple. Cela a été très enrichissant.

Quelques mois après son démarrage, le programme "New FamilySearch" eu un changement dans sa page pour la préparation des noms pour le temple, et Marie m'a appelé parce qu'elle avait une question. Je suis allé l'aider. Après avoir assimilé les nouveaux changements, Mary a voulu me montrer la liste des noms qu'elle avait à présenter ce jour-là. Elle avait rassemblé plus de 200 noms. Après les avoir vérifiés, nous avons pu les soumettre à l'œuvre du temple. J'ai dit: «Marie, vous avez tant fait. Je suis étonné de tout le travail que vous avez accompli." Elle m'a répondu: "Oh, c'est si facile, il n'y a vraiment aucune excuse pour ne pas le faire."

Ce jour-là, j'ai appris l'humilité. Sa déclaration m'a également rappelé que notre Père céleste veille sur ce travail, Il est la source d'inspiration de ce programme, et nous sommes tous capables de l'apprendre et de l'utiliser. Récemment, elle m'a montré sa liste qui contient de plus de 600 noms prêts pour les ordonnances du temple. Soit-dit en passant, lorsque Marie Moore a fêté son anniversaire le 25 Décembre, elle a eu 87 ans. Rappelez-vous ses paroles: «C'est si facile il n'y a aucune excuse pour ne pas le faire!"

Ramsey Alaura -, Eagle Ward 8 Stake Idaho Eagle

(Publié par LDS Church News – Traduit par Pat)

-------------------------------------------------------------------------
Vivre par les écritures

« Et là où quiconque vous reçoit je serais aussi, car j’irai devant votre face, je serai à votre droite et à votre gauche, et mon Esprit sera dans votre cœur, et mes anges seront tout autour de vous pour vous soutenir. »

La prière et les écritures sont importantes pour recevoir de la force, des directives et aussi du réconfort. Les écritures m’ont toujours apporté tellement de paix et ont tellement béni ma vie. Je les considère comme mes ‘lettres des cieux’ et lorsque je suis seule en prière, mon Père céleste me parle et me dit ce dont j’ai besoin d’entendre.

Alors que mon dernier fils servait sa mission au Kenya pendant une période incertaine politiquement et puisqu’il avait beaucoup de défis à l’autre bout du monde, J’étais particulièrement troublée et soucieuse à son propos. Fidèle à la maman protectrice que je suis, je voulais être là-bas pour l’aider. Je n’avais pas eu de ses nouvelles pendant deux semaines et j’étais vraiment très inquiète.

Je priais avec ferveur et ensuite, j’ouvris mes écritures. C’était une de celles qui à d’autre moment m’avait apporté du vrai réconfort et cette fois-ci, elle m’apporta une paix profonde et la paix vint immédiatement alors que je lisais doctrine et alliances 84 :88.

J’ai reçu de la paix. Je savais qu’Il serait là pour mon fils et qu’Il serait également là pour moi. Plusieurs fois dans ma vie, les écritures m’avaient permises de ressentir la paix dont j’avais besoin. Rien que de savoir que Ses anges soutiendraient mon fils et moi-même, était la plus grande bénédiction et promesse jamais donnée et je savais que tout irait bien pour lui.

— Evelyn Cann, 57ème paroisse de West Jordan, Pieu de West Jordan, Utah

(Publié par LDS Church News – Traduit par Deb)





----------------------------------------------------------------------
Merci pour vos messages d'encouragement....

Quelle bonheur d'avoir ce site. C'est ma barre de fer chaque jour je lis les messages et celà me permets de garder le bon cap. Je suis reconnaissante à tous ceux qui contribuent à ce site. C'est une très belle inspiration que de l'avoir créer si aujourd'hui il venait à disparaitre il manquerait quelquechose d'important à ma journée .Merci encore et que notre Père à tous vous bénisse. Dominique (Bordeaux), France




Je vous salut et vous félicites pour ce site plus précisement pour le travail que vous faites .Je vous remercie et je vous aimes. J'ai pas beaucoup de temps temps à cause de mon travail et grace à vous je peux avoir des messages pour m'aider a me souvenir de qui je suis et a resentir l'esprit. La connaissance de ce site a été l'un des miracles de Dieu dans ma vie. Je vous laisses cette ecriture:D et A 6 : 33. Avec tout mon amour.MERCI. Joseph Maie C. Haiti. Paroisse Centrale



Je suis seule depuis peu, dans une grande ville loin de mes amis et enfants, en lisant tous les messages, j'ai l'impression d'etre en famille, car l'église est une tres grande famille, ayant tous le meme but. je vous en remerciela semaine passe plus vite. F. Reynaud ( france)

Message du 21 Avril 2010

Le pouvoir du Livre de Mormon au Brésil

Le récent courrier électronique d’une sœur missionnaire au Brésil m’a rappelé la présence mondiale de l’Évangile de Jésus-Christ et son expansion dans de nombreux endroits, partout dans le monde.
Cela m’a encore rappelé que nous ne pouvons jamais vraiment savoir qui acceptera ou n’acceptera pas l’Évangile de Jésus-Christ et l’amour que le Sauveur a pour chaque personne qui a vécu ou vivra sur la terre. Ce courriel illustrait le pouvoir qui entre en action quand l’Esprit nous accompagne et il témoignait du dynamisme inhérent du Livre de Mormon.


Soeur W. (de la mission de Brasilia, au Brésil), a écrit qu’elle et sa collègue avaient rencontré une femme, Ana, qui était une « super anti-mormone », ayant entendu beaucoup de fausses informations au sujet de l’Église. Les deux sœurs missionnaires ont demandé à Ana si elles pouvaient la rencontrer pour corriger ces idées fausses et ce faisant, elles ont fini par faire la connaissance et instruire son frère qui vivait près de chez elle.

Tout ce qu’il a appris l’a enthousiasmé. Il a lu « le Livre de Mormon, a prié à son sujet et a pratiquement été converti en une soirée ». Pendant qu’elles le préparaient au baptême, les sœurs missionnaires « sont retournées instruire » sa sœur, craignant qu’Ana n’essaie de le dissuader de se faire baptiser, en raison de ses croyances erronées à l’égard de l’Église.
La sœur missionnaire écrit: « Nous retournions la voir n’ayant l’intention que d’adoucir son cœur envers le baptême de son frère, mais quand nous sommes arrivées chez elle et nous sommes assises, l’Esprit a mené la leçon dans une direction complètement différente de ce que nous avions prévu. » Elles ont lu ensemble des passages du Livre de Mormon, bien qu’Ana « ait précédemment REFUSÉ (d’accepter) qu’il y ait la moindre chance que le Livre de Mormon soit AUSSI la parole de Dieu au même titre que la Bible ».

Bien que les premiers passages qu’elles aient lus provenaient du Livre de Mormon concernant la foi, elles ont changé de sujet et ont commencé « à lire et à expliquer une Écriture de la Bible et l’ont mise en parallèle avec un passage du Livre de Mormon, parce que le Livre de Mormon améliorait la compréhension de la signification du passage biblique. Cette femme s’est mise à pleurer et, submergée par l’émotion, elle a expliqué que « c’était une réponse à sa prière ».
Ana faisait face à des problèmes graves et un soir ou deux auparavant elle « avait ouvert sa Bible et avait lu une Écriture, mais ne l’avait pas comprise ». Cependant, elle a dit aux sœurs missionnaires qu’elles venaient d’expliquer ce qu’elle n’avait pas compris… Finalement, elle ne pouvait pas s’arrêter de les remercier.

Ana a dit aux sœurs : « S’il vous plait, continuez à m’instruire. Je vous promets que maintenant j’écouterai attentivement ce que vous me dites. Je sais que Dieu vous a envoyées ici ce soir et je sais que ce que vous m’enseignez est vrai. Que puis-je lire d’autre dans le Livre de Mormon ? Je vous promets que je le lirai. »
Les sœurs ont encouragé Ana à lire Alma 32, contenant le grand discours d’Alma sur la foi et, ne pouvant rester plus longtemps, elles ont promis de revenir le lendemain. Ana a répondu : « D’accord, mais à quelle heure allez-vous revenir ? Pouvez-vous revenir à 16h00 ? Je sais que c’est important et je ne veux pas manquer votre visite, alors 16h00 vous convient-il ? Je suis désolée, mais quand je vous ai vues à la porte, je ne voulais pas que vous entriez, mais maintenant, je ne peux attendre que vous reveniez. »

Les sœurs ont assuré Ana qu’elles reviendraient et alors qu’elles partaient, Ana leur a dit: « Bien, mais ne soyez pas en retard. »
Soeur W. a terminé ainsi son courriel: « En tous cas, c’était formidable. Le Livre de Mormon est v-r-a-i-. Il change notre vie! Un jour, notre président (de mission) nous a dit : ‘Nous ne donnons pas le Livre de Mormon aux gens afin qu’ils lisent quelques Écritures. C’est un don de Dieu pour que nous (et les autres personnes) changions notre vie. Lisez-le, étudiez-le, méditez-le et appliquez-en les principes dans votre vie.’ Amen Présidente ! »

Si nous aimons vraiment nos semblables, si nous désirons vivre dans un monde plus paisible et aimant, n’oublions pas le pouvoir du Livre de Mormon et les merveilleux changements qui se produisent dans la vie, quand nous saisissons l’occasion de donner aux autres, - à Brasilia, au Brésil, à Ulaanbaatar, en Mongolie, à Dresde, en Allemagne, à Kyoto, au Japon, à Bangalore, en Inde, partout dans le monde entier - , les paroles de vie et notre témoignage de l’Évangile de Jésus-Christ.

(Publié par MormonTimes – Traduit par Muriel)


----------------------------------------------------------------------
Formation pour les auxiliaires: la Société de Secours

Les membres des présidences de la Société de Secours de l'ensemble du pays se sont réunis dans le Tabernacle les 30 et 31 mars pour écouter les conseils de la présidence générale de la Société de Secours.

Sœur Julie B. Beck, présidente générale de la Société de Secours, a débuté la réunion en présentant un formulaire aux dirigeantes précisant leur rôle. Elle a ensuite fait appel aux sœurs, en leur demandant quelles sont les questions auxquelles elles voulaient ou voudraient des réponse avant la fin de cette session de formation.
«Avant je passe en revue ce le contenu du formulaire, je voudrais d'abord connaître certaines des questions avec lesquelles vous êtes venus », a dit sœur Beck. «Je voudrais savoir quelles sont les raisons pour lesquelles vous êtes ici dans l'espoir obtenir de l'aide.»

Les sœurs ont posé des questions au sujet des conseils à tenir les unes avec les autres, le déroulement de réunions et comment aider les plus jeunes sœurs à connaitre l'importance de la Société de Secours.

Sœur Beck a encouragé les femmes à écrire leurs questions et à écouter l'Esprit pour obtenir les réponses à leurs questions. Alors qu'elle présentait le formulaire, Sœur Beck a souligné l'importance de se souvenir que le but des sœurs de la Société de Secours est le même que celui du Seigneur - s'aider les unes les autres vers le salut.

Les responsabilités des dirigeantes correspondent aux objectifs de la Société de Secours: servir le Seigneur, aider l'évêque en aidant les sœurs à se préparer à la vie éternelle et aider les sœurs dans la paroisse à approfondir leur foi, à renforcer leurs familles et à aider ceux dans le besoin.
«Les familles fortes ne sont pas un accident», a déclaré Sœur Beck. «Cela demande de la réflexion, de l'intention, de la préparation et de la compétence. »

Se préparer spirituellement, participer aux réunions de conseils, guider chaque femme et enseigner l'Evangile de Jésus-Christ fournissent la voie nécéssaire pour réaliser l'exécution de ces responsabilités avec succès.

Sœur Beck a mis l'accent sur la révélation, en soulignant qu'il s'agit d'un don essentiel accordé aux femmes dans les derniers jours et que c'est la compétence la plus importante qu'une présidente de Société de Secours, un professeur, une mère et une jeune femme de 18 ans puissent avoir.
«La révélation personnelle, je crois, est le moyen disponible le plus nécessaire et le plus sous-utilisé que les femmes Saints des Derniers Jours ont aujourd'hui. Elle peuvent être talentueuses, créatives et intelligentes, ... mais si elle ne fait pas appel à la révélation au moment où elle en a besoin, elle ne sera jamais efficace dans son appel, » a ajouté sœur Beck. «Et avec cela, une soeur sans éducation, humble et analphabète peut accomplir un travail puissant. Voici a quel point la révélation est importante. »

Sœur Silvia H. Allred, première conseillère à la présidence générale, a traité des changements effectués dans les réunions de la Société de Secours afin de mieux aider les femmes à atteindre leurs objectifs et leurs responsabilités.
« Vous avez besoin de connaître[les objectifs de votre évêque] afin que vous puissiez travailler en harmonie avec votre évêque et il vous soutiendra dans vos efforts et vos réunions, » précise soeur Allred. « Nous vous demandons de discuter avec vos évêques et vos présidences de pieu de quelle façon vous pouvez renforcer les relations de travail entre la Présidente de Société de Secours et le dirigeant de la prêtrise. »

Les présidences de Société de Secours à la fois au niveau des paroisses et au niveau du pieu ont besoin de faire en sorte qu'elles travaillent dans la même direction que les dirigeants de la prêtrise », a-t-elle ajouté.

Sœur Barbara Thompson, deuxième conseillère à la présidence, a parlé du programme d'aide sociale de l'Église et le rôle de la Société de Secours dans le service avec compassion. Les dirigeantes ne devraient pas s'occuper des sœurs et faire tout toutes seules.
«Impliquez toutes les sœurs dans la paroisse pour prendre soin des pauvres et des nécessiteux, » dit-elle. Certaines situations sont confidentielles et les soeurs visiteuses sont en général une bonne ressource pour cela.
Soeur Thompson a fait référence à plusieurs brochures, livrets et sites Internet avec des informations sur l'entraide et l'autonomie. Citant du livre Aider à la façon du Seigneur, elle a expliqué le plan de l'entraide, qui est de développer du caractère chez les membres de l'Eglise, donneurs et receveurs.

Mentionnant les tremblements de terre en Haïti et au Chili, sœur Thompson a souligné combien il était important d'avoir l'organisation de la Société de Secours et les dirigeants de la prêtrise qui savaient ce qu'ils devaient faire.

Dans la dernière partie de la réunion, Sœur Beck a parlé de l'importance de s'assurer que les jeunes filles adultes célibataires ne soient pas perdus dans la transition des jeunes filles à la Société de Secours.
« La Société de Secours ne doit pas être une passoire géante à travers laquelle les femmes fuient, » dit-elle. « Il est temps pour une opération majeure de sauvetage. »
Sœur Beck a souligné à nouveau l'importance de la révélation, de l'approfondissement de témoignages et renforcement des familles.

« Nous vous aimons, nous vous aimons, nous vous remercions. Ce n'est pas facile, mais c'est un service enrichissant et merveilleux qui nous change, et nos cœurs ne sont jamais les mêmes une fois qu'ils ont travaillé dans ce genre d'appel», Sœur Beck a dit. «[L' Évangile] a été rétabli par un prophète de Dieu, Joseph Smith, qui savait qu'il y a une place pour les sœurs dans cette église pour construire le Royaume comme jamais auparavant. »

(Publié par LDS Church News – Traduit par Ambre)

------------------------------------------------------------------
Avis de voyages.....





(Cliquez sur ce lien ci-dessus pour tous les details)





Message du 20 Avril 2010

Le renouvellement spirituel

Il vit!


Ces deux mots, sont essentiellement, la raison pour laquelle des millions de Saints des Derniers Jours quittent leurs foyers pour aller à Salt Lake City assister à un week-end de conférence, ou se réunissent devant un écran de télévision à la maison ou dans un des centres de pieux à travers le monde.


Ces deux mots et cette phrase : "et Il parle, par l'intermédiaire de Son prophète vivant".
Ces deux premiers mots, sont la plus grande raison d'espérer que l'humanité ait jamais connu. La Résurrection essuie les larmes de tous ceux qui ont vécu la mort d'un être cher, ce qui, étant donné que la mort est universelle, veut dire tout le monde. Ces mots signifient que Jésus-Christ a un amour, pour chaque homme et chaque femme, qui défie toute description et que les erreurs peuvent être surmontées.

La seconde phrase, veut dire que le Seigneur n'a pas laissé le monde livré à lui-même dans les temps modernes. Il montre encore la voie.
La conférence générale est toujours un moment de renouvellement spirituel pour les Saints des Derniers Jours tandis qu'ils écoutent les messages inspirés des dirigeants de l'Eglise. Il semble que cela prenne une signification accrue quand les sessions du dimanche coïncident avec Pâques comme ce fut le cas cette année.

Le message de Pâques, l'Expiation et la Résurrection, est le plus grand message jamais délivré à l'humanité et ses promesses d'espoir et de renouveau sont spécialement édifiantes quand elles sont témoignées par ceux que le Seigneur a appelés pour diriger Son Eglise dans les derniers jours.
"Il n'y a pas de mots dans la Chrétienté, qui ont plus de signification pour moi, que ceux que l'ange a adressé à Marie-Magdeleine en pleurs et à l'autre Marie quand, le premier jour de la semaine, elles se sont rendues au tombeau pour prendre soin du corps de leur Seigneur " a déclaré Président Thomas S. Monson. "l'ange leur dit : pourquoi cherchez-vous parmi les morts Celui qui est vivant ? Il n'est pas là, Il est ressuscité".
"La tombe vide de ce premier matin de Pâques était la réponse à la question de Job : si un homme meurt, vivra t'il de nouveau ? A tous, du son de ma voix, je déclare : si un homme meurt, il vivra de nouveau. Nous le savons, car nous avons la lumière de la vérité révélée".
Encore et encore durant cette conférence, les dirigeants de l'Eglise ont délivré des messages faisant expressément référence aux récents tremblements de terre en Haïti, au Chili et ailleurs aussi bien qu'aux autres catastrophes naturelles. Ils ont parlé de fuir la pornographie, l'usage des drogues illicites et les comportements immoraux; de choisir de la musique édifiante et de couper court aux messages embrouillés des médias à l'aide de ce commandement simple du Seigneur : "soyez purs".
Le Président Henry B. Eyring, premier conseiller dans la Première Présidence, a mis l'accent sur une information évidente contenue dans les programmes des Jeunes Gens et des Jeunes Filles de l'Eglise quand il a dit : "une représentation physique du Seigneur a été confiée à la génération montante et à tous ceux d'entre-nous qui les aimons".
Président Dieter F. Uchtdorf, second conseiller dans la Première Présidence, a parlé du besoin d'étendre notre compassion chrétienne aux autres, "car tout un chacun parcours son propre chemin difficile. En tant que disciples de Jésus-Christ, nous sommes appelés à soutenir et à apaiser plutôt qu'à condamner. Nous avons reçu le commandement de pleurer avec ceux qui pleurent et de réconforter ceux qui ont besoin de réconfort".

Chacun des orateurs ou oratrices a rendu témoignage, à sa manière personnelle, que le Sauveur a vraiment ressuscité et qu'Il vit aujourd'hui. Ils ont témoigné que la seule chose qui a amené tant de Ses vrais disciples à se réunir, ensemble dans un même lieu, au même moment, c'est que le Prophète Joseph Smith a vu, lorsqu'il était un jeune garçon, Dieu le Père et Son Fils Jésus-Christ et qu'Ils ont restauré le véritable évangile par son intermédiaire.
"Mon conseil à nous tous, est de chercher le phare du Seigneur" a déclaré Président Monson. "Il n'y a pas de brouillard si dense, de nuit si sombre, de coup de vent si violent, de marin si perdu que sa balise lumineuse ne puisse secourir. Elle nous fait signe de la suivre à travers les tempêtes de la vie. Le phare du Seigneur envoie des signaux facilement reconnaissables sans jamais tomber en panne".

La conférence est le nec plus ultra du message pascal. Les évènements de ces trois jours, qui ont eu lieu il y a bien longtemps et qui ont culminé avec la Résurrection, ne sont pas confinés à cet endroit ni à cette époque. Ils sont universels, applicables aujourd'hui et à jamais. Ca vaut la peine de se réjouir !

(Publié par LDS Church News – Traduit par Angélique)

--------------------------------------------------------------------
Des décennies de preuves démontrent l’utilité de la Parole de Sagesse
La première d’une série.
Avant que vous ne dépensiez votre argent dans un gadget pour perdre du poids ou pour des conseils de santé, voici une astuce gratuite : les conséquences de la Parole de Sagesse, et cela est confirmé par tout un ensemble de preuves.

Depuis que le Prophète et Président LDS Joseph Smith a reçu, en 1833, la révélation qui se trouve dans la section 89 des Doctrine et Alliances, une recherche continue faite par différentes personnes, a réaffirmé son authenticité.
Lorsqu’il était rédacteur en chef du journal California’s Western Standard, en 1850, Elder George Q. Cannon a parlé de principes de santé dans des articles ayant des titres tels que « Les horreurs de la consommation d’Opium », « les Bonbons au colorant sont des poisons » « Comment purifier l’eau » « les Effets du surmenage » « La nécessité de dormir » et « l’utilisation excessive du sel ».

En 1925, le Président de l’Université Brigham Young, Franklin S. Harris et le scientifique Newbern Butts ont découvert le peu d’incidence de maladies telles que le cancer, la tuberculose, la pneumonie et les problèmes rénaux sur les Mormons.
En 1938, John A. Widtsoe, Apôtre de l’Eglise de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours, chimiste éminent et ancien Président de l’Université d’Utah, écrivit un livre sur la Parole de Sagesse. En tant qu’expert du sucre, il implora les gens de réduire leur consommation de sucre raffiné et de mettre l’accent sur les légumes frais. Elder Widtsoe a également attribué à la Parole de Sagesse, le faible taux de mortalité des Mormons, face à de nombreuses maladies, y compris un extraordinaire taux réduit à 50%, pour le diabète.

En 1973, un physicien non mormon, James Enstrom, fut fasciné par une étude du Département de la Santé du Comté d’Alameda, qui signalait que sur près de 7 000 adultes, plus de 100 Mormons pratiquants, n’avaient jamais ni fumé, ni bu d’alcool. Leur taux de mortalité par maladies graves, était de 45 % inférieur à celui de la population en général.
Enstrom passa rapidement de physicien à épidémiologiste et obtint des subventions pour étudier la santé chez les Mormons. Il découvrit que l’Utah avait, de loin, le plus faible taux de cancer du pays. Que les femmes mormones dans le sud de la Californie avaient un taux inférieur de décès par cancer de 21% par rapport aux non mormones, tandis que chez les hommes, le taux était inférieur de 33% aux non Mormons. Ce rapport massif fut publié, en septembre 1975, dans le journal « Cancer » faisant autorité, attirant l’attention du monde entier.

Enstrom se lança dans une étude similaire de décès par maladie cardiaque et cardio vasculaire et signala lors de la conférence de l’association des Cardiologues américains , en mars 1975, que chez les mormons, les décès consécutifs à des problèmes cardiovasculaires, étaient entre 30 et 50 % inférieurs à la moyenne.
Puis il y eut une recherche indépendante par l’épidémiologiste bien connu Joseph Lyon, qui a étudié les victimes de cancer qui étaient admises à l’hôpital et diagnostiquées. Les résultats indiquaient que le nombre de Mormons d’Utah qui avaient contracté le cancer, était inférieur de 25 % aux non Mormons.
Ainsi, Enstrom, Lyon et d’autres ont examiné et confirmé les statistiques d’Elder Widtsoe en 1938 soutenant que le diabète chez les Mormons était inférieur de 50% et que les maladies des reins et de la vessie étaient inférieures de 51% à la moyenne.
Depuis 1974, la majorité des journaux tels que le Washington Post, USA Today, Los Angeles Times et le Wall Street Journal continuent à publier des articles détaillant les résultats des études faites sur le Code de Santé des Mormons.

(Publié par MormonTimes – Traduit par Claudie)

---------------------------------------------------------------------
Merci pour vos messages d'encouragement....

Bonjour, Rien ne remplace la lecture des écritures et du Liahona, mais votre site nous rapproche les uns des autres, nous fait ressentir que l'Eglise est vraiment vivante d'une façon plus universelle alors que nous vivons chacun dans nos unités. Nous le savions, mais avec ce site, nous le voyons. Maithé P., Grenoble, France.


Merci pour ce site merveilleux et pour tout ceux qui contribue a son bon fonctionnement. C'est un moyen pour nous de rester en contact avec nos dirigeant et de nous inspirer des merveilleux discours qui s'y trouve, un grand merci aussi au époux, épouses qui vous soutiennent dans ce grand sacrifice. C'est un site qui me rend toujours heureuse et même si je suis dans une île éloigné du Pacifique grâce au net et surtout à vous, je peux toujours me rapprocher plus du seigneur et de nos dirigeants. Que le Seigneur vous bénisse tous dans cette tache merveilleuse. Marie A., TAHITI




Message du 19 Avril 2010

Comment mettons-nous réellement le Christ dans notre vie?

Nous venons juste de terminer de regarder la Conférence Générale et de célébrer Pâques. Je ne sais pas si les Conférences Générales deviennent meilleures, ou si je fais plus attention, mais récemment nous avons pris une décision en tant que famille qui était de prendre des notes pendant chaque discours. Les adultes prennent des notes pendant chaque discours, et pour les enfants, cela dépend de leur âge. Notre enfant de quinze ans prend donc des notes pendant quinze discours et ainsi de suite.

Cela aide assurément plus, et c'est peut-être la raison pour laquelle il semble que nous retirions plus de choses des conférences récemment.

Même si les orateurs n'ont pas de sujets attribués, il semble qu'il y ait toujours un thème général pour la plupart des conférences. Dimanche de Pâques a pu nous encourager sur le fait que le Sauveur est l'un des points centraux. Alors que je méditais à propos de son rôle dans ma vie, dans la vie d'êtres chers, et dans la vie de ceux avec qui je travaille et que je rencontre chaque jour, je suis arrivé à la conclusion qu'il y a beaucoup plus de travail qui doit être effectué. Bien que nous sachions que le Sauveur devrait être au centre de notre vie, il semble qu'en réalité il ne soit qu'à la périphérie.

Bien qu'il soit dans nos vies, cela n'est pas nécessairement de la manière qui a été décrite pendant la Conférence Générale.
Donc, j'ai pensé à quelques questions à propos de ce sujet.

Qui ou qu'est-ce qui est actuellement au centre de nos vies?
Que pouvons-nous faire pour qu'Il soit notre priorité?

Concernant la première question, il est on ne peut plus clair pour moi que j'ai beaucoup de travail à faire. Ne vous méprenez pas, j'aime le Sauveur et je suis reconnaissant pour le Plan du Salut. J'ai un fort témoignage des familles éternelles, et j'ai complètement conscience de l'importance d'être plus aimant, gentil et compatissant avec ceux qui nous entourent. Cependant, où est la majeur partie de mes centres d'intérêts chaque jour?

Est-ce que cela fait vivre et grandir mon enfant? Ce sont de bons et nécessaires efforts et font partie de ce qui donne un sens à notre vie et qui fait qu'elle vaut le coup. Somme-nous engagés dans des activités qui nous rapprochent du Seigneur, ou sommes-nous distraits par les choses du monde comme internet,iPods, télévision, films ou le dernier livre qui fait fureur? Il n'y a rien de mal avec chacune de ces choses, du moment qu'elles passent après que nous ayons établie une relation solide avec le Sauveur.

Si le but dans la vie est d'imiter le Sauveur dans tous ce que nous faisons, alors nous devons nous efforcer de penser et d'agir comme il le ferait. Le seul moyen d'accomplir cela est de premièrement réussir à connaitre Jésus-Christ d'une manière très personnelle et intime. Etudier les écritures et d'autres livres spirituels chaque jour est un bon début. Prier avec toute l'énergie de son esprit et de son âme, et puis se souvenir qu'il nous aime quotidiennement, qu'il s'inquiètes de nos rêves, de nos espoirs et de nos peurs, nous rapprocheront beaucoup de lui. Finalement, nous devons choisir de vivre et d'agir d'une manière qui serait plaisante pour Lui. Je me suis souvent demandé comment nos interactions avec les autres –que ce soit en public ou à l'intérieur de notre propre foyer- seraient différents, s'il se tenait à côté de nous. Comment nous traiterions-nous, sachant qu'il est à côté de nous et qu'il nous observe?

Si nous étions capables de vivre constamment comme si nous représentions réellement le Sauveur, je crois que nos vies seraient transformées. Nous aurions plus de patience et il y aurait moins de jugement envers les uns et les autres. Nous montrerions plus de compassion et de gentillesse. Nous célèbrerions les succès des uns les autres et serions plus réconfortés quand les choses ne se passent pas comme prévues, au lieu d'envier les succès des autres. Nous aimerions en paroles et en actions beaucoup plus vivement et pardonnerions beaucoup plus fréquemment.

Alors que nous nous efforçons chaque jour de faire ces choses, nous amènerons le Sauveur au centre de notre existence, et nous recevrons la plénitude de joie qu'il nous a promise.

(Publié par MormonTimes – Traduit par Sophie)

-----------------------------------------------------------------------
Une pensée des écritures

« Que l’Eternel te bénisse et te garde : Que l’Eternel fasse briller sa face sur toi et t’accorde sa grâce. . » — Nombres 6:24-25

"Avec la brillante révélation qui nous dirige vers un but ou un devoir juste, Dieu fournira aussi les moyens et le pouvoir de réaliser ce but," a dit Elder Jeffrey R. Holland du Conseil des Douze dans un discours adressé au coin de feu à BYU le 2 mars 1999. "Confiance en cette vérité éternelle."

(Publié par LDS Church News – Traduit par Eliane)

--------------------------------------------------------------------------
Visites guidées du Temple de Vancouver en Colombie Britannique, au Canada


Le public peut aller visiter le nouveau temple de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours à Vancouver en Colombie Britannique.
C’est le 131e temple de l’Église.

Article au complet



(Publié par le site officiel France)

Une toute nouvelle étape….Plus de 113 000 visites

Très chers lecteurs et amis du site.
Nous voilà à plus de 113 000 visites ! Ceux d’entre vous qui suivent le site depuis son début comprendront que ceci est un miracle. Ce site a avancé d’une façon…miraculeuse !

C’est avec beaucoup de joie que nous célébrons une toute nouvelle étape dans l’avancée de notre site. En un an et demi, nous avons placé plus de 480 mises à jour représentant près de 1000 messages d’inspiration, nouvelles autour de l’Eglise de Jésus Christ et témoignages sur l’Evangile. Ceci est un miracle pour tous ceux d’entre nous qui croyons du fond du cœur que ce site existe pour bénir la vie de tous nos lecteurs.

Nous vous remercions pour tous les messages d’encouragement ainsi que les messages témoignant de l'aide et du soutien que vous apporte ce site. Je tiens à nouveau à remercier ceux qui partagent de leur temps et de leurs talents pour aider à traduire et à partager les publications. Sans leur aide immense, il serait très difficile d’avoir autant de merveilleux messages chaque jour. Leurs contributions volontaires et bénévoles sont merveilleuses. Ils font partie de l’équipe et je les considère tous comme de merveilleux amis. Leur cœur est aussi brillant que notre merveilleux soleil. Je suis si reconnaissant pour chacun d’entre eux.
Notre équipe a grandi et a maintenant 14 traducteurs. Quelle œuvre merveilleuse ! Vous pouvez retrouver certain d’entre eux en visitant cette page – nous espérons pouvoir les ajouter tous bientôt.

Je tiens à vous remercier, vous, nos lecteurs et tous ceux qui offrent leur soutien et leurs prières. Nul doute que votre soutien est très encourageant. Ce site n’a aucune raison de continuer s’il ne vous apporte aucune aide. N’hésitez pas à nous envoyer vos idées, et vos pensées. Nous espérons que vous pourrez partager avec nous vos sentiments par rapport au site et tous ceux qui s’emploient à le faire avancer….. voir ci-dessous.

Finalement, et à nouveau, je tiens à remercier mon épouse qui m’offre son soutien bien que ce site prenne beaucoup de mon temps. Elle comprend les sentiments que je ressens par rapport au site et sait que cette œuvre vient du fond de mon cœur pour chacun d’entre vous, membres francophones de l’Eglise ou amis curieux de nos croyances. Ce site bénévole est pour vous un autre moyen de partager la parole du Seigneur et de nous entraider mutuellement et de nous fortifier spirituellement en tant que frères et sœurs dans l’évangile. Je suis tellement reconnaissant envers mon Père Céleste pour son amour et sa direction.

Voici quelques informations sur ce site :
En un an et demi, nous voici à plus de 113 000 visites. Les visites viennent de plus de 107 pays dont la France, la Belgique, la Polynésie Française, la Suisse, les Etats-Unis, le Canada, la Nouvelle Calédonie, l’Allemagne, la Côte d’Ivoire, Haïti, l’Espagne et tant d’autres… Nos frères et sœurs se trouvent partout sur cette merveilleuse terre et cela renforce notre sentiment que nous ne sommes pas seuls et que l’œuvre du Seigneur avance.

Nous envoyons un email résumé chaque jour à près de 1000 personnes qui se sont inscrites et ce nombre continue d’augmenter chaque jour…

Merci à tous ! Nous sommes très heureux de voir que les articles et les informations que nous partageons sur ce site vous intéressent. Nous prions que le site puisse vivre aussi longtemps que possible. Cela dépendra de nous tous….

En conclusion, je témoigne que l’évangile de Jésus Christ est merveilleux, qu’il est réellement le chemin vers la joie éternelle. Je suis si heureux d’être membre de l’Eglise de Jésus Christ et de savoir au plus profond de mon cœur que l’Evangile est rétabli et que grâce à ce rétablissement, ce lien d’amour que nous connaissons – la famille – peut continuer pour l’éternité. Je sais du fond de mon cœur que nous avons un prophète vivant, Thomas S. Monson et que le Livre de Mormon contient la parole de Dieu pour nous, ses enfants. Plus que tout au monde, je suis reconnaissant pour notre Sauveur, Rédempteur, et avocat auprès du Père, Jésus Christ, qui a donné sa vie afin que nous puissions trouver la nôtre. Je témoigne de ces choses avec tout mon amour pour cette œuvre au nom de Jésus Christ. Amen.

Si vous souhaitez continuer à nous aider et à soutenir ce site, voici quelques idées de moyens qui nous seront très utiles…

Faire un don* : Si cela vous est possible, chaque don nous permet de continuer à développer le site. Pour le moment, nous n’avons que très peu de moyens financiers. Nous aimerions pouvoir transférer le site vers une plateforme différente qui nous permettrait d’avoir davantage de contrôle sur toutes les informations que nous publions. Nos traducteurs sont bénévoles et traduisent parce qu'ils ont de l'amour pour l’évangile dans leur cœur. Bien qu’ils ne s’attendent à aucune rémunération, j’aimerais pourvoir un jour partager avec eux une partie des dons reçu afin de leur exprimer ma gratitude et la vôtre. Tout don peut aussi nous aider à créer de nouveaux services sur le site venant de vos idées pour apporter davantage aux membres francophones de l’Eglise. Nous avons reçu certaines idées et aimerions pouvoir les mettre en œuvre. Chaque don petit ou grand nous aide énormément.

Aussi, si vous connaissez quiconque qui aimerait être un sponsor financier pour notre site, pouvez-vous mettre ces personnes en contact avec nous.

*Cliquez sur le bouton « faire un don » dans la colonne de gauche. Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter par e-mail.

Partager ce site avec vos amis : Plus nous avons de lecteurs, plus nous avons de chance d’obtenir du soutien et des sponsors, ceci afin de nous aider à maintenir le site et à vous apporter les nouvelles les plus récentes. Partager ce site avec vos amis qui ne connaissent pas notre foi. Avec leur permission, cela peut les aider à comprendre un peu mieux nos croyances.

Participer : N’hésitez pas à envoyer des nouvelles locales, vos témoignages, votre opinion par rapport au site ou toute autre idée à cette adresse e-mail: saintsdesderniersjours@gmail.com
Peut être avez-vous votre propre site ? Si vous partagez d’ores et déjà des messages inspirants de temps à autre, nous aimerions les partager avec tous nos frères et sœurs. Faites nous le savoir…


Devenir un membre de l’équipe : Vous aimez traduire l’anglais en français…nous avons besoin de votre aide. Plus nous avons de traducteurs, plus nous pourrons partager, avec nos frères et nos sœurs, de merveilleux messages et publications.


Autre : Peut-être voudriez-vous participer d’une autre façon… faites nous le savoir à cette adresse e-mail : saintsdesderniersjours@gmail.com

Encore une fois, merci beaucoup pour votre enthousiasme …N’hésitez pas à laisser un commentaire que nous partagerons avec les lecteurs du site…Cela nous aide beaucoup

Avec gratitude….Merci a vous tous !

Roland

La rédaction


Message du 15 Avril 2010

Mormon, Mormons, Mormonisme ... « Mormon est appelé à rester »

Nous aimons tous les raccourcis. Ceux qui fonctionnent. Ceux qui marchent.
Considérons quelques favoris :

- La touche F11 qui vous permet d'utiliser votre plein écran sans passer par la barre d'outils; control X pour effacer du texte
- la "flèche d'annulation", que ferions-nous sans elle ?
- le GPS qui nous indique, en détail, le plus court chemin pour arriver à notre destination
- les boites de coloration de cheveux (peut-être pas)
- les paquets de mélange "tout prêt" pour faire des brownies
- des maquettes pour les projets

Nommez ce que vous cherchez ; nous en avons la version raccourcie!

Dans ces conditions, il n'est pas surprenant que le monde se soit servi d'un raccourci pour nommer les membres de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours : les "Mormons". Après tout, c'est un nom long et sacré pour l'Eglise restaurée du Sauveur à notre époque.


Bien que nous conservions la sainteté de la désignation complète de l'Eglise, que le Seigneur Lui-même a donnée par révélation à Ses dirigeants, nous acceptons en tant que peuple, le surnom de "Mormons". Mormon, selon Joseph Smith, veut dire "plus bon". Les Mormons croient qu'ils se doivent d'apporter au monde, la lumière du Sauveur - les bonnes vérités salvatrices de l'évangile et de tout ce qui en découle.

Les recherches d'information en ligne au sujet de l'Eglise font apparaître les fréquentes requêtes du terme indicatif "mormon" incluant : Mormon, Mormons, croyances mormones, religion mormone et doctrine mormone. Certains de nos amis ne font même pas le rapport entre, SDJ (un Saint des Derniers Jours ou un membre de L'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours) et "Mormons". Si vous n'en êtes pas conscient vous-même et que vous visitiez ce site pour la première fois, sachez que SDJ (Saints des Derniers Jours) ou Mormon, c'est du pareil au même!

Mormon est le surnom qui nous vient d'un ancien prophète de ce continent américain qui s'appelait Mormon, et qui a écrit le récit extraordinaire, vrai, profond et clair de la visite du Christ. (Si vous n'avez pas lu ce livre, SVP envoyez-nous un mot et nous ferons en sorte que vous en receviez un, soit par nous soit par les missionnaires mormons, selon ce que vous préférez à ce point de votre quête).

Bien qu’il y ait des millions de requêtes pour SDJ ou LDS, nous les membres, avons des raisons de croire que la plupart de nos amis d'autres confessions cherchant des renseignements à notre sujet, le font en tapant le terme et surnom: "mormon". Peu, parmi les autres confessions, nous cherchent en utilisant le nom officiel de l'Eglise.

Il y a une différence cependant, entre le fait d'appeler les individus, membres laïques de l'Eglise les "Mormons" et de combiner ce surnom avec le nom officiel de l'Eglise. Bien que beaucoup de gens iront souvent taper dans Google "église mormone", la vérité, c'est que l'appellation complète inspirée est : "l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours". Ceci, afin qu'il n'y ait pas de confusion avec le surnom lui-même.
En ce qui concerne les journalistes, l'Eglise requiert que la référence première à l'Eglise, le soit sous son nom complet et que toute autre référence ultérieure à l'Eglise, inclue le terme " l'Eglise de Jésus-Christ".

En 2009, il y a eu plus de 31 millions de requêtes pour les termes : Mormon, Mormons et Mormonisme. Ceci est à comparer avec les quelques 32 millions pour SDJ (Saint des Derniers Jours).
Du point de vue des membres, dit Mike Otterson, du Bureau des Affaires Publiques de l'Eglise de Jésus-Christ, "que les gens pensent Mormons au lieu de penser Saints des Derniers Jours, est tout simplement une réalité" a t-il déclaré jeudi. "Mormon est appelé à rester".

"Mormon est appelé à rester"

Application

Pour ceux des Mormons qui ont un blog sur internet, pensez à utiliser le langage courant que pourraient comprendre les amis d'autres confessions, en parlant de la famille, du temple, de nos idées personnelles à propos de l'évangile et de nos expériences. Précisez-en les termes
ou associez-les à des définitions et à des Ecritures.

La fonction de la Société de Secours pourrait sembler, à un ami d'une autre confession, comme une quelconque organisation humanitaire qui collecte des fonds, plutôt qu'à un regroupement de femmes mormones, suivant l’exemple du Christ en se tournant vers ceux dans le besoin et qui sont organisées en une association mondiale, sous la direction d'un prophète vivant et de ses conseillers.

Commentaires et questions, bienvenus.

(Publié par MoreGoodFoundation-traduit par Angélique)

------------------------------------------------------------------------
Comment puis-je contribuer au site Les Saints des Derniers Jours ?

Nous aimons tous les messages !
C'est en partageant davantage sur nos vies et comment nous vivons, que nos lecteurs saints des derniers jours ou autres pourront comprendre qui nous sommes, comment nous vivons et ce que nous croyons. Au travers de ce processus, nous souhaitons également partager un contenu édifiant pour le plaisir de tous, partager aussi notre joie d’être membre de l’Eglise de Jésus Christ et de ce qui se trouve dans notre cœur.

N'hésitez pas à parcourir notre site pour voir les différents types de messages qui s'y trouvent. Nous aimons les essais personnels, des photoreportages, des vidéos, des poèmes, des extraits de moments simples de la vie de famille Mormone, des photos de vos derniers efforts créatifs, de la musique originale, etc.… Seul, le ciel est la limite. Et si vous pensez que vous n'avez rien à partager, détrompez-vous ! Parfois, ce sont les choses les plus simples de notre vie qui sont les plus significatives.

Si vous avez le don des langues, n’hésitez pas à devenir un membre de notre équipe. Nous avons toujours besoin de davantage de traducteurs (Anglais au Français).

Si vous êtes intéressé pour être représenté dans nos « Portraits d’un Saint des Derniers Jours », une nouvelle rubrique qui permets à des membres de l’Eglise de présenter leur témoignages, vous pouvez nous envoyer une photo par e-mail, nous en dire un peu plus sur vous-même, et partager une expérience ou deux où vous avez senti votre foi renforcée par certaines expériences, ainsi que votre témoignage. Encore une fois, c'est une fonctionnalité qui n’est pas que pour les personnes célèbres ayant des choses extraordinaires à partager, c'est pour les miracles de tous les jours qui renforcent nos témoignages ; dans ce sens, ce sont des expériences extraordinaires.
Sur ce site, nous aimons célébrer l'extraordinaire qui est dans notre vie.Tous les envois seront examinés et nous vous répondrons. Nous attendons avec impatience vos messages, accompagnés d'une photo !
Pour cela, envoyez un e-mail à saintsdesderniersjours@gmail.com

Si aucun des moyens de participation ci-dessus ne vous convient, nous serons toujours très reconnaissants de recevoir quelques dons financiers qui, nous l’espérons un jour nous permettrons de faire grandir davantage notre site. Pour faire un don, utilisez la colonne de gauche – rubrique « faire un don ».


Pour toute question, vous pouvez nous envoyer un e-mail…
Enfin, n’hésitez pas à partager le site avec tous vos amis….

Merci à tous pour votre soutien.
Roland